top of page
  • Photo du rédacteurMarie

SGUM : état des lieux & solutions

Dernière mise à jour : 2 avr.

La ménopause est une étape importante dans la vie des femmes qui peut être accompagnée de nombreux symptômes gênants, notamment les syndromes génito-urinaires de la ménopause (SGUM).


 

Parmi les symptômes les plus courants :

  • Symptômes vulvo-vaginaux : brûlures, irritations, sécheresse

  • Symptômes sexuels : dyspareunie (sécheresse, fissure, rétraction)

  • Symptômes urinaires : urgenturie, infections à répétition


En tant que professionnels de la santé, vous êtes conscients de l'impact que ces symptômes peuvent avoir sur la qualité de vie de ces patientes ; impact sur la libido, conséquence négative sur l’estime de soi, dégradation de la relation avec leur partenaire…


 

Que disent les chiffres des SGUM ?


Selon l’OMS, 27% des femmes ménopausées seraient concernées (sans doute beaucoup plus en réalité) et les chiffres, plus qu'alarmant (!) ne s’arrêtent pas là…


81% des femmes ne connaissent pas les SGUM et ignorent que les symptômes qu’elles subissent sont pathologiques. Seulement 7% d’entre elles ont un traitement et parmi les patientes non traitées 72% n’en n’ont jamais parlé à un professionnel* !  


*Source : Enquête internet « Women Empower Survey 2017 » réalisée sur 1858 femmes entre 45-90 ans


 

Comment aider ces patientes ?


Toutes les études depuis 2010 sont unanimes et démontrent que les patientes, comme les médecins, ont une méconnaissance sur le sujet et que les traitements locaux sont insatisfaisants (33-51% de satisfaction).


Une nouvelle révolution est apparue ces dernières années pour le traitement des SGUM : le Laser gynécologique.


Un traitement :

  • Précis : cible spécifiquement les zones affectées et préserve le tissu sain

  • Efficace en 2 séances

  • Non ablatif

  • Quasiment indolore

  • Sans aucune anesthésie ni préparation du vagin

  • Sans convalescence

  • Simple pour le médecin : se pratique en cabinet de consultation

  • Rapide : 10-15 minutes par séance

 

Que disent les chiffres des traitements Laser ?


  • Enquête Perino 2015 : 48 patientes avec atrophie symptomatique : 91% de patientes satisfaites ou très satisfaites.

  • Clemente et al. 2015 : 24 patientes avec IUE (31-79 ans), 50% de sécheresse et 92% d’hyperlaxité. 2 séances à 30 jours, revues 8 semaines plus tard : 83% d’amélioration IUE et 100% d’amélioration sécheresse et hyperlaxité.

  • Madina I, Azparren X, 2016 : 40 patientes avec IUE (âge moyen 46 ans). 2 séances à 30 jours, revues 6 mois plus tard : disparition complète des IUE 70%, amélioration 83%.


 

Nous vous encourageons vivement à vous sensibiliser sur ces dernières avancées thérapeutiques qui s'avèrent être des alternatives prometteuses pour de nombreuses femmes ménopausées, et pas seulement.


Toutes ces solutions sont abordées dans les Workshops « Restauration génitale » animés par le Dr Brice Gurriet à Marseille. Contactez-nous pour participer à la prochaine session.


Nous restons à votre disposition pour plus d’informations.


 

Comments


bottom of page